Restauration

Share to Facebook Share to Twitter Share to Google Plus

En Italie la majeure partie de la totalité du patrimoine historique et artistique mondial est préservée.Plus de 60.000 biens culturels (Cartographie des risques, ICR 1996) ont été recensés sur le territoire national.

Au cours de ces dernières décennies, le patrimoine historique et artistique a en général subi une dégradation supérieure par rapport à celle auquel on a assisté dans le passé, jusqu'à retenir la pollution atmosphérique comme l'une des plus importantes causes secondaires d'un tel processus.

Les principales causes de dégradation auxquels sont généralement sujets les matériaux, peuvent avoir deux origines différentes : celle naturelle (comme le gel, la cristallisation saline, le microclimat et les chocs thermiques) et celle anthropique représentée principalement par la pollution atmosphérique.

La pollution atmosphérique exerce son activité de dégradation en modifiant les propriétés chimiques, physiques et biologiques de l'air et en provoquant des altérations plus ou moins graves aux constructions exposées à son action.

Parmi les substances polluantes nous trouvons surtout la particule atmosphérique, en particulier les particules carbonées produites par la combustion de combustibles fossiles, qui peut se déposer et donc endommager des constructions en pierre, bronzes, tableaux et fresques.

Les substances qui peuvent détériorer une œuvre peuvent donc provenir et être émises par différentes sources, et surtout :

  • Les processus de combustion dans le domaine industriel et domestique qui génèrent des aériformes polluants comme l'anhydride carbonique, le dioxyde de soufre, les particules carbonées.
  • Trafic de véhicules (production d'oxydes de carbone, d'azote et de soufre, de particule, de poussières provenant de l'usure des couches de roulement, de pneus et d'hydrocarbures imbrûlés).
  • Travail des monuments dans des processus industriels et combustions des déchets qui introduisent dans l'atmosphère des vapeurs de solvants organiques, anhydride sulfurique, acide chlorhydrique, oxyde d'azote, hydrocarbures non brûlés et particule.

La méthode IBIX® à sec est indiquée pour le nettoyage de monuments en pierre, terre cuite ancienne et briques, particulièrement délicates qui présentent des superpositions de noir de fumée, particules atmosphériques, carbonatations, dépôts solidaires avec le matériau, puisqu'il permet de préserver la pellicule naturelle de protection de la construction (patine ancienne).

N'ATTENDEZ PAS PLUS LONGTEMPS CONTACTEZ-NOUS !

Vous pouvez profiter de l'une de nos promotions, demander tout simplement des informations sur les produits ou sur l'assistance technique pour booster vos projets.